Gaz à effet de serre: La France dérape

Après un pic en 1991, avec 574 millions de tonnes équivalent CO2, La France produit encore en 2017,  466,1  millions de tonnes.  Une descente lente et compliquée.


la France dépasse de 6,7 % son budget carbone tel que défini dans l’actuelle stratégie nationale bas carbone (SNBC). A voir comment le décret révisant la SNBC, attendu pour la fin de l’année, rattrapera ce retard et compensera (ou non) le cumul des émissions en excès par rapport à la trajectoire prévue.

 

Le CO2 est responsable à lui seul des deux tiers de l’effet de serre.

À l’échelle planétaire, il est dégagé :

à 75 %, par les hydrocarbures (charbon, pétrole, gaz). C’est une source d’énergie pour : la production d’électricité dans les centrales thermiques, les transports routiers et aériens, la fabrication du ciment et de l’aluminium, le chauffage des bâtiments et la production d’eau chaude, l’utilisation d’engins agricoles ;

— Faites baisser la consommation de votre voiture  Reprogrammez la ! ( -1L de conso ) —

à 20 %, par la destruction des forêts pour brûler le bois et cultiver les terres ;
à 5 %, par les hydrocarbures comme composés chimiques. Ils permettent : la fabrication d’engrais et de pesticides pour les cultures, la production de tous les plastiques.

Et les autres gaz ?

  • Le méthane (CH4) est émis par la digestion des bovins et autres ruminants dans les élevages intensifs ;
  • le protoxyde d’azote (N2O) est dégagé par le sol qui reçoit plus d’engrais que les cultures ne peuvent absorber ;
  • l’ozone (O3) est produit par le rayonnement solaire sur l’air pollué des villes.

— Les maisons à colombages des Landes ont un « DPE GES » très faible; grâce à l’utilisation du bois local et du béton cellulaire. —

    0
    Ce contenu a été publié dans Environnement. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *